Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 29 mars 2010

Se souvenir, c'est créer !

odin.jpg

[…] Ce qu'enseigne la sagesse de Mimir, c'est que la vie ne vaut que par la mémoire du passé et l'espérance du futur. Mimir se souvient. Et se souvenir, c'est créer ! De même, Zeus n'a-t-il pas eu pour filles les muses avec Mnémosyne, la mémoire ?

Sokvabek est un ruisseau qui jaillit de la mer, séjour privilégié entre tous, car cette eau surgie de l'eau est la quintessence des origines. En cet endroit divin a lieu la rencontre d'Odin et de Saga (l'histoire). Sans cesse, Saga raconte, sans cesse, Odin écoute. Ils rafraîchissent leurs esprits à la source de l'Histoire qui s'écoule. Dans la pensée du grand voyageur s'enchaînent les saisons, les années et les siècles, qui y prennent leurs sens. Odin et Saga savent que le passé explique le présent et annonce l'avenir. La sagesse n'est rien sans le souvenir. Les corbeaux Huginn (pensée) et Muninn (mémoire) se tiennent aux abords de ce ruisseau et n'abandonnent jamais Odin.

Patrick Trousson, « Le recours de la science au mythe »