Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 mars 2011

La violence

valkyrie.gif

« La violence, sous une forme ou sous une autre, est inévitable. Elle est la loi même de la vie dans un monde déchu. Le choix qui nous est donné n’est pas entre la violence et la non-violence, mais entre la violence ouverte, sans honte, en pleine lumière, et la violence rampante, subtile – le chantage ; entre la violence ouverte et la persécution invisible et douce, mais cependant implacable, à la fois économique et culturelle : la suppression systématique de toutes les possibilités pour les vaincus, sans le montrer ; le conditionnement impitoyable des enfants, d’autant plus horrible qu’il est plus impersonnel, plus indirect, plus doux en apparence ; l’habile diffusion de mensonges mortels pour l’âme (et de demi-mensonges) ; la violence sous l’apparence de la non-violence. »

Savitri Devi, The Lightning and the Sun

Commentaires

Un autre passage semblable dans ce livre :

« La "déplaisante vérité" est que le pacifisme, la non-violence, et ainsi de suite, ne sont la plupart du temps qu'une simple escroquerie au service des forces de désintégration; des combines malhonnêtes pour abuser de l'idiot, émasculer le fort, et dresser des millions de lâches et d'hypocrites (l'immense majorité du monde) contre les quelques personnes dont la politique inspirée, poursuivie impitoyablement jusqu'à sa fin logique, pourrait peut-être, même aujourd'hui, arrêter la décadence humaine. »

Écrit par : LeCelte | lundi, 09 janvier 2012

D'où le fait qu'...
« … à mesure que l'époque obscure dans laquelle nous vivons se déroule, de plus en plus sombre et de plus en plus féroce année après année, il devient de plus en plus impossible d'éviter d'utiliser la violence au service de la vérité. Aucun homme – aucun demi-dieu ne peut apporter, aujourd'hui, même un début d'ordre et de justice véritables dans quelque partie du monde que ce soit, sans l'aide de la force, en particulier s'il ne dispose que de quelques années. Et malheureusement, plus ce monde avance dans la présente époque de miracles techniques et d'abaissement humain, plus les grands hommes inspirés sont soumis au facteur temps, dès qu'ils tentent d'appliquer leur connaissance élevée et intuitive de la vérité éternelle à la résolution de problèmes pratiques. Ils doivent simplement agir, non seulement d'une manière radicale, mais aussi rapidement, s'ils ne veulent pas voir les forces de désintégration étouffer dans l’œuf leur oeuvre inestimable. Et que cela leur plaise ou non, radicalement et rapidement signifient, presque inévitablement, l'emploi d'une violence résolue. »

Car une fois encore... ne l'oublions pas ...
« Que ce soit consciemment ou inconsciemment, qu'ils soient eux-mêmes entièrement mauvais, ou seulement aveuglés par leur stupidité congénitale, les artisans de la désintégration mènent la guerre contre les hommes d'or et d'acier, avec une furie constante, infernale. Mais la leur n'est pas la violence franche, sans honte, des idéalistes inspirés luttant pour amener rapidement un ordre socio-politique élevé, trop bon pour le monde indigne de leur époque. C'est une forme de violence rampante, furtive, lâche, d'autant plus efficace qu'elle est plus emphatiquement niée en public, à la fois par les vauriens qui l'appliquent ou qui l'acceptent, et par les idiots bien intentionnés qui croient réellement qu'elle n'existe pas. »…

... et ceux-ci sont nombreux !

Écrit par : Kurgan | samedi, 09 juin 2012

Les commentaires sont fermés.